Les 5 pires erreurs (et les façons de les régler !) pour faire de bonnes vidéos sur les réseaux sociaux

Les 5 pires erreurs (et les façons de les régler !) pour faire de bonnes vidéos sur les réseaux sociaux

Personne n’est étonné lorsqu’on affirme que la vidéo est l’un des médiums les mieux reçus sur la toile. Les abonnés adorent le côté dynamique et personnalisé d’une vidéo mettant en avant-plan les gens derrière les entreprises et les marques. Et les gens derrière les entreprises et les marques justement, ont accès à un moyen simple, efficace et bien plus amusant à créer pour transposer leurs idées, leurs valeurs et leur savoir à leurs abonnés. C’est le meilleur des deux mondes !

Pour une entreprise, il y a des tonnes d’idées de vidéos qui peuvent être utiles, et aider à faire connaître votre message en ligne. Si parfois, la vidéo n’est pas la première option vers laquelle on va pour des raisons de budget, de temps ou même d’idées, il faut savoir qu’il s’agit là d’un contenu bien plus facile à créer et à partager, pour l’effort qu’on pense devoir y mettre. Et comme les résultats sont toujours particulièrement intéressants, ça vaut plus que la peine de se donner !

Que ce soit pour présenter les membres de votre équipe, pour répondre aux questions les plus souvent posées par vos abonnés, pour amener vos followers dans vos coulisses, pour promouvoir un nouveau produit ou un nouveau service, les possibilités sont infinies et la vidéo a très certainement une place de choix dans votre stratégie de contenu.

Envie de savoir quoi faire, mais surtout quoi ne pas faire, pour bien utiliser la vidéo sur vos réseaux sociaux ? Ça se passe maintenant !

Erreur #1 : tenter d’avoir un temps précis

C’est la première erreur qu’on fait tous, celle de vouloir avoir un temps fixe, celle de vouloir faire très court, ou bien trop long. La vérité, c’est que le temps n’a pas d’importance. Oui, les abonnés sont plus à même de regarder votre capsule vidéo si elle dure entre 1 et 3 minutes, mais soyez honnêtes avec vous-même un instant. Si votre contenu est intéressant, PERSONNE ne va fermer la fenêtre de votre vidéo avant la fin. Soyez pertinent, soyez utile, soyez du genre à faire du bon contenu pour vrai et pas juste pour entrer dans les statistiques et dans les temps réglementaires, et tout ira bien.

Erreur #2 : trop planifier, ou ne rien planifier du tout

Avoir un texte à suivre au mot et à l’œil est presque aussi pire que de ne pas du tout savoir où vous vous en allez avec votre vidéo. On recommande toujours d’avoir un plan de match large où on ait deux choses : d’où on part, et vers où on s’en va. Le reste doit être le moindrement adaptable pour vous permettre d’avoir du plaisir à enregistrer votre vidéo, de ne pas avoir l’impression d’être à même de craquer une fois la caméra en marche. Pas besoin d’être rigide ou trop volage – l’important ici, c’est d’avoir l’objectif de notre vidéo en tête et de s’assurer de l’atteindre au mieux de nos connaissances.

Erreur #3 : attendre le bon timing, le bon matériel, le bon « tout »

Souvent, on se bloque parce qu’on n’a pas la bonne caméra. Parce qu’on n’a pas la bonne lumière. Parce qu’on n’a pas l’application qu’il nous faut pour rendre le montage aussi efficace que professionnel. La vérité, c’est que la vidéo, encore plus sur les réseaux sociaux, n’a pas besoin d’être aussi léchée que ce que l’on pense. Encore plus quand c’est un motif qui vous force d’emblée à ne pas enregistrer vos capsules, et à laisser mariner dans votre tête, seuls, vos projets de vidéo. Ceci étant dit, il n’y a rien de mieux que la caméra de son téléphone intelligent et la lumière du jour venant d’une fenêtre bien grande et bien alignée vers le soleil pour faire des vidéos qui ont du sens. Enlevez-vous la pression de faire un contenu parfait en tous points, et faites juste du contenu. Tout court. Vous verrez après si c’est si pire que ça. 😉

Erreur #4 : ne pas être à l’écoute de ses abonnés

Et ça, ça se passe autant dans les commentaires que dans les messages privés, et même entre les lignes, lorsque vous réalisez qu’un de vos contenus ou même qu’un de vos produits/services n’est pas bien compris ou perçu par votre public. C’est là où vous devez arrêter de jouer sur vos idées de contenu à vous, et vous imprégnez de celles que vos followers vous proposent. Pas en inventer, pas leur forcer de la vidéo dont ils n’ont pas besoin, pas envie. Ici, on vous propose tout simplement de faire confiance aux suggestions que vous comprenez à travers leurs messages et leurs demandes, et d’ainsi bâtir votre plan de match pour créer du contenu qui leur sera utile, et qui le sera à vous aussi pour créer des liens forts avec votre communauté !

Erreur #5 : ne pas faire de call-to-action

L’erreur qui peut vous coûter gros. Imaginez : la vidéo est LE contenu qui arrive à vous générer de l’engagement de la part de vos abonnés. Si vous leur offrez de quoi interagir avec vous et échanger régulièrement, mais que vous n’avez aucune suite à cela, que vous ne leur donnez pas d’étape subséquente, que vous ne les guidez pas une fois la vidéo terminée vers l’endroit où vous souhaitez qu’ils aillent, vous risquez de perdre et leur attention et leur intérêt en une poignée de seconde. Pensez à où vous voulez amener vos abonnés une fois votre vidéo terminée, où vous souhaitez qu’ils cliquent, qu’ils s’inscrivent, qu’ils postent, qu’ils partagent. Et créez votre contenu en conséquence.

Laquelle de ces erreurs faites-vous habituellement ? On espère vous aider à la chasser de votre routine de vidéaste!

Laissez un commentaire