La qualité versus la quantité : choisir la bonne plateforme sur les réseaux sociaux

La qualité versus la quantité : choisir la bonne plateforme sur les réseaux sociaux

Une entreprise web de nos jours, qui n’est pas sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram, sur LinkedIn et sur Snapchat, c’est complètement invraisemblable, right?

Elle est derrière nous l’époque où il fallait absolument être sur toutes, toutes, TOUTES les plateformes. Où on ouvrait un compte sur Twitter du moment où on avait une nouvelle idée de contenu à y partager, où on se gâtait en listant des hashtags à n’en plus finir pour être vus et lus par la grande, la plus immense des majorités.

Est venue après le raz-de-marée de comptes et de plateformes les discussions un peu plus axée sur le persona, sur le public cible. Ici, on ne réinvente rien et il s’agit bien d’un concept qu’on enseigne à l’école et en marketing depuis des dizaines de vingtaines d’années, mais tout de même. L’envie d’épurer, le goût du simple, le client idéal à qui on s’adresse (et juste à lui, à personne d’autre), un beau melting pot de tout ça, et le grand ménage des plateformes a commencé à prendre vie dans nos têtes.

On risque de plaire beaucoup à toutes les Marie Kondo de ce monde en vous enlevant tout de suite la pression tout sauf nécessaire des épaules de devoir être partout, partout, tout le temps. Ce gros et gênant poids qu’on traîne à grands coups de pannes de motivation momentanées, de calendriers éditoriaux qui prennent la poussière, de syndrome de la page blanche décuplé.

Vous n’avez pas besoin d’être partout. Vous pouvez l’être, si l’envie, le temps, les finances, l’énergie et le contenu y sont tous, mais autrement, elle est loin, loin, loin l’ère où être accessible sur tout ce qui se rapproche de près ou de loin d’un média social est de mise.

Ça va, c’est bon, vous respirez un peu mieux?
Et au cas où votre équipe, ou même la p’tite voix dans votre tête doute de ce qu’on vient d’avancer, nous avons listé quelques autres raisons qui rendent votre présence PARTOUT complètement obsolète.

Less is more.

Ben, ben, ben quétaine de même. Mais si c’est si cliché, et si connu, c’est qu’il y a du vrai derrière n’est-ce pas? D’où et de comment se diluer partout, se multiplier en pleins d’exemplaires et se tirer de tous bords tous côtés est bénéfique pour une entreprise qui souhaite démontrer son sérieux, son professionnalisme et tout le beau et le concret qu’elle peut apporter dans une entreprise?

Une plateforme pour un contenu

Chaque plateforme a sa place, a son utilité. Si vous pensez que copier et coller votre contenu d’un endroit à l’autre compte pour une utilisation active de chacun de vos médias sociaux, c’est bien triste, mais vous êtes à côté de la plaque. Les abonnés n’aiment pas le contenu dupliqué, encore moins que vous, vous ne l’aimerez pas, à vous sentir comme un robot à ne faire que passer une photo d’un réseau à un autre jusqu’à la fin des temps. Apprenez à maîtriser quelle plateforme vous permet de partager du contenu que vous voulez créer, que vous aimez offrir à vos abonnés, et qu’il sera simple pour vous de mettre en place. On ne lance pas une chaîne YouTube si on déteste être à la caméra ou si on ne connait rien, mais absolument rien à la vidéo!

Le bon endroit pour votre public-cible

L’une des questions que l’on pose le plus souvent à nos clients en début de mandat est celle-ci : où se trouve votre public-cible? S vous souhaitez atteindre une masse de gens qui est hyper active sur Instagram par exemple, la réponse se trouve là d’elle-même et suggère que votre entreprise devrait y être présente. Plutôt que de tenter de rejoindre tout le monde, sur tous les canaux, ciblez ceux où votre clientèle idéale évolue déjà naturellement, et investissez le coin à votre façon.

Sur quelle plateforme allez-vous briller? Laquelle allez-vous supprimer à la seconde où vous terminez votre lecture?

Laissez un commentaire